1.2. FORMALITÉS ADMINISTRATIVES

 

Vous remplissez toutes les conditions de participation au programme d’échanges étudiants? Parfait! Voici un aperçu des formalités administratives qui vous seront également demandées. Attention, pour ces formalités, chaque cas est particulier. N’hésitez pas à demander conseil au sein de votre université.

 

  • Passeport : vous devez avoir en votre possession un passeport valide pendant toute la durée de votre séjour. Certains pays demandent même que le passeport soit valide 6 mois après le retour. Votre passeport est expiré ou va bientôt expirer? Consultez le site www.ppt.gc.ca et assurez-vous de recevoir votre nouveau passeport à temps!

 

  • Visa : si vous êtes admis à poursuivre une partie de vos études dans le cadre du programme d’échanges étudiants, vous aurez besoin d’un visa pour être autorisé à entrer dans votre pays d’accueil. Le visa ne peut être délivré que par les autorités de ce pays. Consultez rapidement le consulat ou l’ambassade de votre pays d’accueil pour connaître le type de visa d’accueil et les coûts pour l’obtenir. Plusieurs documents vous seront demandés, comme la lettre d’acceptation de l’établissement d’accueil ainsi que des preuves de fonds suffisants pour la durée de votre séjour d’études, vérifiez cela auprès du consulat ou de l’ambassade.
    Assurez-vous de partir en toute tranquillité en prenant bien en compte les délais* pour recevoir votre visa plusieurs jours avant votre départ !

*A titre indicatif, il est conseillé d’entreprendre les démarches de visa environ 4 mois avant le départ.

 

  • Assurance santé et hospitalisation :
    • Si vous êtes admis au PÉÉ, vous devez vous munir — avant votre départ à l’étranger — d’une couverture d’assurance médicale qui vous fournira une protection adéquate en cas d’accident ou de maladie.
    • RAMQ : si vous partez au Danemark, en France, en Norvège, au Luxembourg, au Portugal, en Roumanie ou en Suède, veuillez noter que la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ) a signé des ententes avec ces pays. Ces ententes permettent de bénéficier des services de santé dans ces pays comme si vous y étiez citoyen. Renseignez-vous auprès de la RAMQ pour connaître les démarches à suivre et obtenir les formulaires nécessaires pour obtenir cette protection. Attention cependant, la RAMQ n’offre pas de couverture complète, il est donc nécessaire de souscrire à une assurance médicale complémentaire.